Convention relative à l’aide alimentaire : Contribuer à la sécurité alimentaire mondiale
 
» Résumé des opérations aux termes de la CAA » Opérations en 2010/11 »

Convention relative à l'aide alimentaire – Opération en 2010/11

Aux termes de la Convention relative à l’aide alimentaire de 1999 (CAA)1, les pays donateurs s’engagent à procurer annuellement des quantités minimales spécifiées d’aide alimentaire. La Convention a pour objet de contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et d’améliorer l’aptitude de la communauté internationale à répondre aux situations d’urgence alimentaire et autres besoins alimentaires, en veillant à ce que l’aide alimentaire soit destinée à réduire la pauvreté et la faim, notamment des groupes les plus vulnérables. Cela comprend les produits alimentaires achetés localement et régionalement, ce qui contribue à la promotion du développement agricole et au renforcement des marchés régionaux et locaux dans les pays en développement. Bon nombre des opérations de la CAA sont acheminées par les donateurs au travers du Programme alimentaire mondial (PAM) et par d’autres agences.

En 2010/11, les opérations de la CAA ont totalisé 5,9 millions de tonnes2, ce qui représente un repli de 15 % sur l’année précédente. Toutefois, ce volume représentait une fois de plus un excédent considérable par rapport aux engagements annuels cumulés minima des membres de 5,4 millions de tonnes3. Comme les années précédentes, la majeure partie de l’aide alimentaire dispensée en vertu de la CAA a été fournie en réponse à des situations d’urgence et des opérations de secours de longue durée, plus particulièrement à des pays d’Afrique subsaharienne, pour l’équivalent de plus de la moitié du total, mais moins que l’année antérieure. De loin, le principal récipiendaire a été l’Ethiopie, suivie du Soudan, du Kenya, du Niger et de la Somalie. En Asie, les plus grosses opérations sont intervenues au Pakistan, en Afghanistan et dans les Territoires administrées par la Palestine, alors qu'en Amérique centrale, Haïti a une fois encore été un important bénéficiaire de l’aide alimentaire reçue dans le cadre de la Convention.

La composition des dons de la CAA a considérablement évolué au fil des ans, les éléments non céréaliers, y compris les légumineuses, d’autres produits alimentaires et les semences, occupant une proportion croissante de l’aide fournie durant la première partie des décennies écoulées. Toutefois, ces dernières années, la quote-part cumulée des céréales a de nouveau augmenté, atteignant 56 % en 2010/11, niveau identique à l’an dernier.

Les huiles végétales et les légumineuses représentent une proportion considérable des dons. Parmi les autres produits fournis par les donateurs en 2010/11 figuraient diverses farines, du soja, des semences et un certain nombre d’aliments mélangés ainsi que plusieurs produits qui font partie intégrante du régime traditionnel des groupes vulnérables ou de programmes de suppléments alimentaires. Il y a également eu des dons considérables de micronutriments et de sel iodé.

Les coûts de transport, exprimés en pourcentage du total consacré aux opérations de la CAA, représentaient 40 %, niveau identique à l’an dernier, majorant de $965,4 millions le coût de l’aide alimentaire fournie. Les transports et la logistique associée, notamment en ce qui concerne les pays enclavés et les réponses aux situations d’urgence complexes, ont continué de présenter des défis majeurs pour la communauté des donateurs.


________________
1/La Convention relative à l’aide alimentaire est administrée par le Comité de l’aide alimentaire, qui utilise les services du Secrétariat du Conseil. En décembre 2010, les membres sont convenus de commencer le processus formel de renégociation de la Convention avec effet immédiat, en vue de fournir une assistance alimentaire appropriée et efficace aux populations vulnérables en réponse aux besoins. Une nouvelle Convention relative à l’assistance alimentaire a été adoptée à Londres le 25 avril 2012. Elle a été ouverte à la signature le 11 juin 2012 et entrera en vigueur le 1er janvier 2013.
2/ Equivalent blé
3/ Y compris le tonnage estimatif des engagements en valeur

Dernière mise à jour : 12 novembre 2012
 

Lors de la 106e session du Comité de l’aide alimentaire, les membres sont convenus de ne pas proroger la Convention relative à l’aide alimentaire de 1999. Par conséquent, ladite Convention a expiré le 30 juin 2012.
Le 1er janvier 2013, la Convention relative à l’assistance alimentaire est entrée en vigueur et un complément d’information à ce sujet figure sur www.foodassistanceconvention.org.
© copyright International Grains Council 2018